Re: Elle est où la communauté internationale?



On 20 mar, 22:20, Malachite <pigm...@xxxxxxxxxxxx> wrote:
Le 20/03/2011 07:34, nadagami a écrit :





On 20 mar, 04:52, francois  perrin<pitounne...@xxxxxxxxx>  wrote:
t inquiete pas pour ca , il n y en aura pas de gaz de shistes , les
compagnies petrolieres commence a se desinteressé du projet avec le
quasi moratoire

maintenant il te reste a t occuper de la centrale de gentilly pour la
faire fermer

et la le telephone va se remettre a sonner et aminer va se pointer sur
SCQ

De la façon dont les choses se déroulent présentement, de
l'exploitation des gaz de schiste, au Québec, dans la vallée du St-
Laurent, là où on retrouve les meilleures terres agricoles du Québec,
il va y en avoir.

Les gazières ont déjà commencé à donner des petits cadeaux ($$$) aux
communautés qui ont accepté qu'il y ait exploration sur leur
territoire. Pourquoi penses-tu que Lucien Bouchard s'est retrouvé à la
tête de l'APGQ? Lucien Bouchard est à l'emploi de Talisman. Penses-tu
qu'on paie un bonhomme 6 à 700 $/heure pour le simple plaisir de lui
donner ce salaire?

Les élus municipaux de ma région m'avaient promis qu'il n'y aurait pas
de parc éolien dans le village. Bin vois-tu, dans quelques mois on va
commencer à ériger des éoliennes derrière chez nous.

À l'heure actuelle, on ne parle pas d'acceptation sociale pour ce qui
est de l'exploitation des gaz de schiste, mais bien de redevances. Or,
si on discute de redevances c'est parce que ceux qui détiennent le
pouvoir de permettre ou d'empêcher l'exploitation des gaz de schiste
ont déjà accepté le projet d'exploitation des gaz de schiste.

La question est de savoir comment et combien de temps ça prendra pour
faire avaler cette couleuvre aux gens.

Les politiciens se câlicent qu'on empoisonne les terres agricoles du
Québec et la population en général s'en câlice tout autant, d'abord
que les policitiens puissent passer à l'histoire parce que grâce à eux
on a construit un beau colisée tout neuf à Québec et que la population
ait une équipe de la LNH dans leur ville, le reste, bin ils s'en
crissent.

L'important, dans la vie, c'est de ne pas penser et d'être comme ces
bestioles qui rampent sur la terre, et que les compagnies gazières
tentent de nous faire avaler.

nadagami

Je commence à croire que les Québécois sont beaucoup trop bichonnés
pour même reconnaître que le sous-sol peut offrir des richesses
exploitables. Nous sommes une société trop riche pour revenir à une
logique du bon sens. Tout compte fait, nous sommes probablement les
vrais "Newfies" du Canada.- Masquer le texte des messages précédents -

- Afficher le texte des messages précédents -


Une logique du bon sens?

Autrement dit, tu es en faveur de la contamination de la nappe
phréatique là où on retrouve les meilleures terres agricoles du Québec
tout en sachant que les seuls qui vont s'enrichir grâce aux gaz de
schiste sont les compagnies gazières et leurs actionnaires.

Le simple contribuable ne détient aucun pouvoir face aux compagnies
gazières. Et quand je dis aucun c'est aucun (Loi sur les mines). Une
compagnie gazière décide de s'installer chez vous pour explorer le
sous-sol de ton terrain, tu n'as alors aucun moyen légal pour l'en
empêcher. Et si cette même compagnie gazière décide de s'y installer
pour de bon afin d'en extirper les gaz, cette compagnie a le pouvoir
de t'exproprier et toi, de ton côté, tu n'as aucun recours contre
cette décision.

Le sous-sol québécois appartient au gouvernement du Québec et le
gouvernement du Québec a décidé qu'il y aurait dans les années à venir
exploitation des gaz de schiste. T'es content, là? Il va y en avoir
exploitation des gaz de schiste. Sauf que déjà il est prédit que les
seuls qui vont s'enrichir suite à cette exploitation, ce sont les
compagnies gazières et leurs actionnaires.

On parle de revenus pour le gouvernement d'à peine 50 millions de $
par année générés par l'industrie gazière sauf que déjà l'industrie
gazière réclame que la décontamination de l'eau et l'entretien du
réseau routier nécessaire au transport de l'eau soit à la charge du
gouvernement.

Avec ta logique du bon sens, es-tu capable de me chiffrer les coûts
inhérents à la seule décontamination de l'eau subséquente à
l'hydrofracturation? Ça m'étonnerait que tu y parviennes parce que
déjà il est reconnu qu'une fois contaminée il sera par la suite
pratiquement impossible de décontaminer l'eau de la nappe phréatique.


Sache qu'à la campagne, ce n'est pas comme en ville : en campagne,
dans les rangs où il n'y a pas de réseau d'aqueduc, les propriétaires
terriens s'alimentent en eau potable à partir d'un puits artésien qui
puise sa source dans la nappe phréatique. Mais si l'exploitation des
gaz de schiste provoque une contamination de la nappe phréatique, il
va se passer quoi tu penses?

Mon cher ami, cela signifie qu'il faudra exporter en totalité tout ce
qui se retrouve sur ta table lorsque vient le temps de prendre tes
repas.

Un conseil mon ami : profite du bon temps qui passe parce que demain
ton litre de lait risque fort de te coûter très très très cher.


nadagami
.



Relevant Pages